Prix 2017 - Chahla Chafiq

Le prix 2017 de l'Union rationaliste est décerné à Chahla Chafiq.

La céremonie de remise du prix s'est déroulée le vendredi 19 janvier 2018, au département de physique de  l’École Normale Supérieure, 24 rue Lhomond, Paris.

Le mot du président par Yves Bréchet.
Présentation du prix de l'Union rationaliste par Michel Henry.
Remise du prix à Chahla Chafiq par Michèle Talfer.
Religion/politique/identité : la pensée critique mise à l’épreuve par Chahla Chafiq

Née en Iran, Chahla Chafiq a participé à la révolution iranienne, a fait partie des opposants au pouvoir islamiste, et, contrainte à l’exil, a trouvé refuge en France.

Ses activités allient réflexion, recherche et écriture.

Ses premiers textes littéraires, des nouvelles en langue persane, ont été publiés, dès 1989, par des maisons d’édition iraniennes en exil (France, Etats-Unis).

Elle a publié ensuite plusieurs essais sur les causes et les conséquences politiques et sociales de l’idéologisation de l’islam, notamment au regard de la situation des femmes.

En 2016, Chahla Chafiq a été nommée membre du Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes et en 2017, pour l’ensemble de ses activités, elle reçut les insignes de chevalière de la légion d’honneur.

Religion/politique/identité : la pensée critique mise à l’épreuve

Au-delà des tourments d’un déracinement forcé, l’exil fut pour moi un choc salvateur. Il m’a ouvert des horizons de la pensée critique où la raison signifie une interminable interrogation conduisant à déconstruire des dogmes, à défier les évidences, à dépasser les formules « vues et approuvées ». Une telle interrogation n’est-elle pas la condition sine qua non de toute création ? Qu’il s’agisse d’étudier l’islamisme, d’écrire de la littérature, de travailler sur le terrain au développement de la citoyenneté et de l’interculturalité ou d’agir pour les droits humains et la liberté des femmes, tout ce que j’ai fait et continue de faire s’inscrit dans ce mouvement de questionnement sans limite et sans tabou.