Union rationaliste

De la communauté au communautarisme

Invité : Alain Policar, agrégé de sciences sociales, maître de conférence à l’université de Limoges.

Nous recevons ce soir Alain Policar, agrégé de sciences sociales, maître de conférence à l’université de Limoges. Il est aussi le rédacteur en chef des Cahiers rationalistes. Il vient de publier deux travaux : un article dans le dernier numéro de Raison présente « De la communauté au communautarisme ? » et un livre sorti à la fin 2006 chez Armand Colin, « La justice sociale, les enjeux du pluralisme ».
L’émission comportera deux parties réglées sur chacune de ces publications. C’est Nicole Delattre qui vous interrogera sur la justice sociale tandis que je commencerai avec vous sur le communautarisme en essayant de nous en tenir à la France actuelle et aux immigrations les plus récentes.
Le thème du communautarisme a été projeté sur le devant de la scène avec la campagne électorale et, notamment, le projet de création d’un ministère de l’immigration et de l’identité nationale. Il n’y a rien de mal à creuser les problèmes posés par l’immigration ni à s’interroger sur l’identité nationale mais la juxtaposition des deux expressions laisse penser que l’identité nationale est menacée par l’immigration et que celle-ci doit être contrôlée de très près pour être acceptée par la nation. C’est une position de repli et de fermeture. En fait, la population française n’est pas moins généreuse qu’une autre ; on l’a bien vu avec les mouvements spontanés qui se sont manifestés à l’occasion des arrestations publiques de sans papiers inutilement brutales ou effectuées à la porte des écoles ou des soupes populaires et ce n’est sans doute pas un bon calcul de flatter chez elle la méfiance ou la haine engendrées par la peur de l’étranger.
Il n’en reste pas moins que toute société est un organisme complexe et fragile, que l’art du vivre ensemble ne s’acquière pas facilement et qu’il repose sur des règles qui sont la pratique des mêmes coutumes, le parler de la même langue et une répartition familière des catégories sociales, règles où il faut voir l’aboutissement de compromis pas toujours pacifiques et remontant loin dans l’histoire et qu’il est dans la nature des choses que l’étranger soit mal perçu tant qu’il n’a pas acquis ces règles ce qui peut demander plus d’une génération.
Inversement, les étrangers, lorsqu’ils sont destinés à demeurer et que leurs coutumes sont très distinctes de celles du pays d’accueil, ont tendance à se regrouper et à se replier dans des communautés identitaires.

Adhérer

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2012 JoomlaWorks Ltd.

S'abonner

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2012 JoomlaWorks Ltd.

Siège social

5e6a696f5c5e6f3b7069646a69286d5c6f646a695c67646e6f60296a6d62 oH5IbdVk6LZwLC9LoousvKClpNu8vlU caesar This page part is protected against spam bots and web crawlers. In order to be displayed you need to enable Javascript in your browser, and then reload the page.
Maison des Associations
4, rue des Arènes
75005 Paris

37292736293825362d25380439322d3332f13625382d333225302d373829f233362b G4LOW20VSClTKbgxyXAF1rOshRF1NM4 caesar This page part is protected against spam bots and web crawlers. In order to be displayed you need to enable Javascript in your browser, and then reload the page.
32, rue Pannard
28190 Courville-sur-Eure
Tél. : 02 37 20 28 87

En régions

Île de France

UR Île de France  

Loire-Atlantique

UR Loire-Atlantique  

Ardèche-Drôme-Isère

UR Ardèche-Drôme-Isère  

Nord-Pas de Calais

UR Nord-Pas de Calais  

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2012 JoomlaWorks Ltd.