agenda de novembre 2010

UNION RATIONALISTE – Section francilienne
Agenda du mois de novembre 2010

Les mardis de l’Union rationaliste

Réunions de 18 à 20 heures, le 1er et 3e mardi du mois, suivies d’un repas dans un restaurant voisin (facultatif et à frais partagés) au local de l’UR, 14, rue de l’Ecole polytechnique, Paris 5.

Permanence à l’UR à partir de 17 h.

Mardi 2 novembre

Rencontres. Accueil des nouveaux arrivants. Discussion libre sur des sujets d’actualité.

Mardi 16 novembrePierre-Marie GUILLON, journaliste économique, auteur de « Une ténébreuse AFER - Comment l'épargne est colonisée... », parlera de son dernier livre « Il faut supprimer l'armée française » : on pense que la défense constitue un domaine où la rationalité est reine alors que c’est le domaine du fantasme, du religieux et des pulsions les plus étrangères à une pensée organisée. 

Jeudi 25 novembre

Manifestation du 80e anniversaire de l’Union rationaliste.Mairie du Ve, place du Panthéon, Salle Paul Pierrotet, à 17h.

Trois parties
1 - « Dernières nouvelles des planètes et des étoiles. Raison et déraison », conférence d’ANDRÉ BRAHIC, astrophysicien, professeur à l'Université Paris VII,  découvreur des anneaux de Neptune, spécialiste mondial des anneaux planétaires et de la formation du système solaire. Présenté par JEAN-CLAUDE PECKER.

2 - « Au cœur des étoiles » projection d'extraits d’une bande vidéo sur EVRY SCHATZMAN, fondateur de l’astrophysique en France, ancien président de l’Union rationaliste, disparu en avril 2010.

3 - « L’Union rationaliste hier et demain », avec la participation de HÉLENE LANGEVIN-JOLIOT, JEAN-PIERRE KAHANE, YVES GALIFRET, GEORGES HADDAD, directeur de l’enseignement supérieur à l’Unesco, JEAN BRICMONT, président d’honneur de l’Afis.

Clôture par un vin d’honneur (vers 19h30).

Etant donnée l’incertitude sur le nombre de participants, il est absolument nécessaire de s’inscrire à l’avance en utilisant cette adresse mail.

Par ailleurs, il est demandé à chacun de faire connaître cette manifestation autour de lui, si possible en photocopiant l’affiche jointe (éventuellement en noir et blanc si l’on ne dispose pas d’imprimante couleur) à placarder sur son lieu de travail quand il s’y prête.